Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Remember (2014) : Conchita Wurst.

Peu importe ce à quoi vous ressemblez, d'où vous venez, la couleur de votre peau... Ce qui compte c'est d'être soi-même, d'exprimer sa personnalité. Créer son univers.

Conchita Wurst

L'année 2014 fut largement marquée par la victoire de Conchita Wurst à l'Eurovision.

Tom Newirth, candidat malheureux à un télé-crochet autrichien, décide d'être femme pour mieux vivre sa vie, et sa carrière. Il retente sa chance dans une émission de télévision, en tant que Conchita Wurst. La transformation surprend, le talent vocal aussi.

La télévision autrichienne lui propose alors de représenter le pays à l'Eurovision. Véritable buzz, Conchita Wurt subit l'homophobie des dirigeants des pays de l'est, voire même de certains candidats du Concours. Mais Conchita a fait tomber toutes les barrières, en appelant à la tolérance, à l'amour de son prochain, peu importe la couleur de peau ou l'orientation sexuel.

Avec elle, on est passé du stress, à l'angoisse, du rire au larmes, puis de la peur au bonheur.

Lors de la deuxième demi-finale, le cœur serré, battant à cent à l'heure, on était tous rivé devant notre petit écran. Peu à peu, les animateurs dévoilent les noms des pays sélectionnés pour la finale. Les caméras braqués sur la délégation autrichienne, on a peur, très peur que Conchita ne se qualifie pas, puis, au bout d'un long suspens, c'est la délivrance. Les animateurs crient AUSTRIA.

On ne peut que s'émouvoir d'entendre tout ces applaudissements à l'attention de Conchita Wurst.

La chanteuse doit, maintenant, se concentrer sur sa finale et subir, encore plus durement les commentaires homophobes des dirigeants russes, ou des partis d'extrême-droite européens.

Mais peu importe, elle s'en fou de tout ça. Elle interpréte "Rise Like A Phoenix" de façon magistrale, avec une mise en scène à la hauteur de sa dramaturgie.

A ce moment là, les favoris du concours savaient que l'Autriche gagnerait ce concours, et les téléspectateurs aussi. Ce soir de finale, smartphone en mains, on votait plusieurs fois pour être sûr que l'Autriche obtiennent des points. On s'en voulait un peu au début pour avoir mis Sanna Nielsen de côté, la suédoise en rêvait aussi, de gagner le Concours. Mais notre cœur, ce soir là, battait pour Conchita.

Les votes arrivaient, pays par pays, on exprimait notre angoisse via Twitter ou Facebook. On gueulait quand on voyait la Russie remonter petit à petit le classement mais l'Autriche restait accroché à la 1ère place.

Heureux. Heureux de voir l'Autriche remporté l'Eurovision.

Après deux années d'homophobie ambiant en Europe, la manif pour tous, les lois russes, la communauté gay fut heureuse, tout simplement.

Mais au délà de la communauté gay, Conchita a réussi l'exploit de plaire à un plus grand nombre. "Rise Like A Phoenix" obtient un succès commercial un peu partout, et jusqu'en Russie. Malgré les lois russes, Conchita est populaire dans ce pays, traditionnellement homophobe.

Conchita Wurst est devenu une artiste à part entière. Discours au Parlement Européen, invitée des plateaux de télévision partout en Europe (et surtout en France), invitée à défiler pour Jean-Paul Gauthier, à se présenter au Crazy Horse, être aussi égérie d'une marque de casque audio et même à être convié à une réunion de l'ONU à Vienne. Plus rien n'arrête Conchita Wurst.

Comme elle le dit si bien "We are unstoppable"

Tag(s) : #Remember(2014)

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :